La Médaille de la Résistance française a été instituée à Londres par une ordonnance du 9 février 1943 du général de Gaulle. Son objet était de « reconnaître les actes remarquables de foi et de courage qui, en France, dans l’Empire et à l’étranger, auront contribué à la résistance du peuple français contre l’ennemi et  contre ses complices, depuis le 18 juin 1940 ».

C’est la seconde et la seule autre décoration créée, après l’Ordre de la Libération, pendant la guerre,    par le général de Gaulle.

La Médaille de la Résistance française a été conférée à 62 751 personnes, dont 4 441 avec rosette, dont 24 463 à titre posthume, appartenant aussi bien à la France Libre qu’à la Résistance intérieure. Elle a également été attribuée à 18 collectivités territoriales, à 22 unités militaires et à 15 autres collectivités (hôpitaux, lycées, couvent …). Cette décoration n’est plus attribuée depuis le 31 mars 1947, sauf au titre de la résistance en Indochine pour laquelle le délai a été prorogé jusqu’au 31 décembre 1947.

La Médaille de la Résistance française n’a été conférée que par décret du Chef de la France Libre, du Président du gouvernement provisoire de la République, à partir du 1er janvier 1947, par le Président de la République.

Le premier médaillé a été André Émile Thomas, décret N°1032 du 12 mai 1943. Après la Libération, certains médaillés sont devenus célèbres, quatre Prix Nobel : Albert Camus, René Cassin, les professeurs Jacob et Wolf, mais aussi deux enfants âgés de 10 ans en 1944 ; Gérard Vessereau, né le 30 mai 1939 à Strasbourg et Christiane Delvalez née le 5 mai 1934 à Lille.

L’abbé Pierre

En mars 1945, une ordonnance mentionne dans son article 1er : « Les médaillés de la Résistance française qui, dans l’accomplissement des actes visés par l’article 1er de l’ordonnance du 7 janvier 1944, relative à l’attribution de la médaille de la Résistance française, se sont signalés par l’importance des services rendus ou par la gravité des risques encourus, peuvent être nommés officiers de la Résistance française ». L’article 2 crée la rosette.

Josephine Baker