UN BONAPARTE AU FBI !!!

L’OMBRE D’UN BONAPARTE PLANE SUR CETTE ORGANISATION

Charles Joseph Bonaparte-Patterson est né le 9 juin 1851 à Baltimore (États-Unis), et mourut le 28 juin 1921 dans le comté de Baltimore. Il est le fils de Jérôme-Napoléon Bonaparte (1805-1870) et de Susan May Williams. Ce dernier est le fils de Jérôme Bonaparte (1784-1860), le plus jeune frère de l’Empereur Napoléon 1er, et d’Élizabeth Patterson, avec laquelle il s’était marié lors d’un passage à New York, en 1803. Charles est donc le petit-neveu de Napoléon 1er.

Élizabeth Patterson rencontre Jérôme Bonaparte alors qu’il commande une frégate française qui relâche dans le port de New York. Ils vont se marier le 24 décembre 1803 et auront un enfant, Jérôme Napoléon Bonaparte (7 juillet 1805-17 juin 1870).

Napoléon 1er  demande à son frère de rentrer en France sans son épouse, et que le mariage soit annulé. Mais Jérôme va ignorer la demande de son frère. A l’automne 1804, Jérôme et Élizabeth, enceinte, essaient de retourner en France à temps pour le couronnement de Napoléon 1er, mais plusieurs contretemps retardent leur départ. Quand ils arrivent finalement dans un port français, Élizabeth Patterson se voit refuser le droit de débarquer, sur ordre de Napoléon 1er. Jérôme ira jusqu’en Italie pour convaincre son frère. L’Empereur ne cédera pas. Jérôme ne reverra plus son épouse qu’il abandonne devant l’inflexibilité de son frère.

Élizabeth Patterson (à gauche), vu son état, n’a d’autre solution que de débarquer en Angleterre. Jérôme Napoléon Bonaparte va naître à Camberwell Grove Londres le 7 juillet 1805. Elle retournera aux États-Unis avec son fils Jérôme Napoléon Bonaparte II et ira vivre chez son père à Baltimore. En 1815, elle obtient le divorce. Elle meurt à 94 ans à Baltimore.

 

Jérôme Napoléon Bonaparte (à droite), après des études de droit à Harvard, va se marier avec Susan May Williams à Baltimore, en 1829. Ils auront deux enfants : Jérôme Napoléon Bonaparte II (1830-1893), officier dans l’US Army après avoir fait West Point, puis colonel dans l’armée française sous Napoléon III, et Charles Joseph Bonaparte (1851-1921). 

 

C’est donc de ce dernier, Charles, que nous allons parler.

En 1905, le Président Théodore Roosevelt le nomme dans son cabinet comme Secrétaire de la Marine. Puis en 1906, à la fin du mandat du Président Roosevelt, il est Procureur général des États-Unis (l’équivalent du ministre de la Justice). Il est actif dans la poursuite contre les fiducies (trust) et est un des principaux responsable de la fin du monopole du tabac. Le 26 juillet 1908, il crée le Bureau of investigation (B.O.I.), premier nom de l’actuel F.B.I.

L’origine du B.O.I. remonte à la décision de la Cour Suprême qui décréta en 1886 que les états fédérés n’avaient pas le droit de réglementer le commerce inter-état. Jusqu’à l’arrivée de Charles Joseph Bonaparte en tant que Secrétaire de la Justice, le Département de la Justice se contentait d’effectifs limités pour en assurer le contrôle. Charles fit alors appel à divers autres agences, dont les services secrets, afin d’obtenir des enquêteurs. Mais en 1908, le Congrès vota une loi interdisant au Département de la Justice de faire appel à des employés du Trésor. C’est alors qu’il décida de créer le B.O.I. en y intégrant ses propres agents spéciaux issus des Services secrets (lesquels acceptèrent de transférer douze de ses agents). Ainsi, les agents du F.B.I. étaient originellement des agents des Services secrets.

La première mission officielle du B.O.I. fut de visiter les maisons closes (bordels) et d’établir des registres de celles-ci, afin de préparer l’application du Man Act du 25 juin 1910 (loi sur la traite des blanches). Le B.O.I. luttait aussi contre les « voleurs de terre » qui, dans l’Ouest américain, s’étaient approprié, avec la complicité des membres du Congrès et de fonctionnaires, des dizaines de milliers d’hectares appartenant à l’État.

Ce sera en 1935, que le B.O.I. changera de nom pour devenir le Federal Bureau of Investigation, plus connu comme le F.B.I.

Charles Joseph Bonaparte meurt le 28 juin 1921, à Bella Vista, dans le comté de Baltimore, dans le Maryland, victime de chorée (mouvements neurologiques incontrôlables). Il est enterré dans le cimetière de Loudon Park, à Baltimore.